ANJOU DOMAINE P. BAUDOUIN VIEILLES VIGNES - 2004

  • Description
  • En savoir plus

 La vallée du Layon favorise l accumulation de chaleur en été, les pentes Nord exposées au Sud étant particulièrement ensoleillées. Les coteaux sont entourés par la Loire et le Layon, ce qui favorise également les brumes automnales et donc le botrytis.

acheter vins  : caviste & négociant - vente en ligne paiement sécurisé - achat internet au meilleur prix 

VINS VAL DE LOIRE, VAL DE LOIRE, ANJOU, BLANC, ANJOU DOMAINE P. BAUDOIN VIEILLES VIGNES, 2004

VAL DE LOIRE - ANJOU - ANJOU - BLANC - Note Parker : ND WS=ND
LES VINS DE TERROIRS Les « carrés » de vignes En Anjou, les vignerons ont toujours donné des noms aux « carrés » de vignes. Et ces « carrés » donnaient leur nom aux vins qui y naissaient. Dans ma famille, on parlait toujours du vin « du Clos des Bruandières » à Saint-Aubin-de-Luigné. Sur des pages publicitaires angevines du début du siècle, on pouvait lire « clos de Princé 1er Grand Cru », « clos des Bruandières 1er Grand Cru», et bien d’autres… • Anjou blanc - Secs et demi-secs Effusion - Vin blanc sec. Chenin. - Assemblage de deux parcelles distantes de cinq kilomètres, en coteaux, Ardenay et St Aubin. Roches volcaniques effusives, grès, schistes, et sédimentation carbonifère. Vignes de 15 ans. - Introduction aux vins d’« expression terroir ». Déjà une belle matière, avec beaucoup de vivacité. Complexe sans complication. - Millésimes : 2005, 2006, 2007. - Accords : apéritifs, poissons cuisinés, fromages à pâte molle, volailles et champignons… Le Cornillard - Vignes de 50 à 80 ans, sur un coteau pierreux de Chaudefonds-sur-Layon, exposé au Sud. Schistes très anciens (avant l’ère primaire). Vin minéral, puissant. - Millésimes : 2005, 2007 - Accords : apéritif, rabugo, poissons, viandes blanches en sauce, volailles rôties, fromages à pâte molle. Les Saulaies - Vignes quasi centenaires, rive sud Layon à St-Aubinde- Luigné, sur pente schisteuse, avec des filons de quartz. - Un vin profond, mais en finesse, avec une gamme aromatique suave, crémeuse, délicate. - Millésimes : 2005 : sec tendre. 2006 : demi-sec dont la tendresse est parfaitement équilibrée par la minéralité et la fraîcheur. 2007 : sec. - Accords : apéritifs raffinés, repas gastronomiques. Noix de St Jacques, beurre blanc, fromages pâte cuite et persillée… Les Gats - Vignes quinquagénaires, rive sud Layon, pente sur un sol peu profond de schistes anciens. Blanc sec souple et fin. 2007. - Accords : apéritifs, poissons en sauce, viandes blanches, volailles, fromages… Les Buttes de St-Germain-des-Prés Il était une fois… un grand vignoble de chenin rive nord de la Loire… ravagé en 1880 par le phylloxéra. Seules furent replantées les parcelles autour de Savennières… Mais, sur la commune de St-Germain-des-Prés, en Anjou, il y a une belle butte de cailloux de roches magmatiques, où la vigne peine à pousser, entre ses grands piquets d’ardoise… une vigne témoin, plantée il y a cinquante ans… dans le verre, un vin sec très minéral, de caractère, très pur. Peu de bouteilles disponibles. Vieilles vignes - Sur les mêmes sols qu’Effusion, mais issu de vignes de plus de 50 ans. Beaucoup de profondeur et de structure, avec toujours la fraîcheur des chenins. Accompagne des plats bien construits également. 2004, 2005 sec tendre. Source : Domaine P.Baudouin. VENDANGES 2009 : FIN ET....SUITES ? samedi 5 décembre 2009 Fin des Tries de botrytis : le 25 novembre. Le pari de la concentration naturelle a été gagné pour l’essentiel...Gagné, car les conditions exceptionnellement saines de 2009 ont permis de ne pas perdre de raisins confits par pourriture grise. Pourriture noble jusqu’au dernier jour ! llast botrytis, but not least.. Une condition impérative à respecter : trier au fur et à mesure que les baies sont confites, ne pas attendre que tout soit concentré pour vendanger en un passage : là, pourriture grise et déviations garanties... Bilan : 6 tries du 20 octobre au 25 novembre, de 26% potentiels à 17%.. Normalement, d’ici deux ou trois ans, le Domaine pourra proposer Maria Juby 2009... Pari gagné "pour l’essentiel" : le coût de la prise de risque cette année a été le tribut payé...aux étourneaux ! qui, gourmands éclairés, se sont régalés au dernier moment avec une partie de nos beaux raisins confits sur les Bruandières... Les vendanges se sont terminées donc tard cette année, avec une équipe réduite. Comme nous sommes prévoyants, et que notre équipe était très efficace et joyeuse, nous avions pris nos précautions : la fête repas de "fin" des vendanges, à Princé, était, elle, précoce !...le 9 octobre ! vendanges tardives, mais fête précoce..et en musique ! Nous joignons un bilan détaillé consultable des vendanges, mais d’ores et déjà, nous pouvons dire qu’après le mildiou de 2007, le gel de 2008, nous avons de beaux jus 2009 en cave, blancs secs, rouges, liquoreux...Donc, affaire à suivre.. Extrait du blog du domaine le 10/12/2009