CORTON GRAND CRU MAISON FAIVELEY CLOS DES CORTONS (MAGNUM) - 2007

  • Description
  • En savoir plus

Robe noire assez intense. Le nez est puissant et concentré, sur des flaveurs fruitées et boisées. L attaque est puissante et tannique. Les tanins sont fermes mais bien enveloppés par le gras. On est en présence d un vin d un grand volume avec des tanins souples et une belle persistance aromatique. C est un beau vin de garde. Millésime 2007 : Couleur rubis foncé moyennement soutenue. Le nez de ce Corton est de belle complexité. Parmis ses arômes, on retrouve la cerise et la fraise, le foin et le boisé grillé. La bouche est ronde et bien équilibrée, précédée par une attaque souple et gourmande. La finale élégante possède une belle persistance aromatique. C est un beau vin de garde

BOURGOGNE - COTE DE BEAUNE - ROUGE - GRAND CRU - Note Parker : ND WS=94
Wine Spectator : 94/100 Robe noire assez intense. Le nez est puissant et concentré, sur des flaveurs fruitées et boisées. L attaque est puissante et tannique. Les tanins sont fermes mais bien enveloppés par le gras. On est en présence d un vin d un grand volume avec des tanins souples et une belle persistance aromatique. C est un beau vin de garde. Millésime 2007 : Couleur rubis foncé moyennement soutenue. Le nez de ce Corton est de belle complexité. Parmis ses arômes, on retrouve la cerise et la fraise, le foin et le boisé grillé. La bouche est ronde et bien équilibrée, précédée par une attaque souple et gourmande. La finale élégante possède une belle persistance aromatique. C est un beau vin de garde Erwan Faiveley a pris la suite de son père début 2005 et il y pratique, depuis, une révolution discrète. En 2006, il engage Bernard Hervet, l’ancien directeur général de Bouchard, qui avait à l époque entièrement relevé la maison. Le style des vins n’a pas changé pour autant. Solidement bâtis autour d’une matière dense mais austère, ils sont faiblement colorés, avec un fruit discret mais franc qui n’apparaît qu’après un vieillissement plus ou moins long selon les terroirs. Il aura fallu attendre les 2006 pour constater une nette amélioration sur la qualité des boisés, qui étaient autrefois un peu verts et participaient - un peu trop - à la réputation d’austérité des vins du domaine. Les vins : avec les 2006, la révolution est dans la bouteille, tout en élégance et en fraîcheur. Les blancs sont spectaculaires avec une précision jamais atteinte. Le chablis Fourchaume est très ample le simple montagny prend des allures de grand vin. Dans les rouges, les mercurey ont gagné en fruit, avec La Framboisière, de belle densité, plus tannique aussi qu’autrefois, et un Clos du Roy tout en élégance et de bonne tenue tannique. Le nuits-saint-georges Aux Chaignots possède un beau nez et une bouche dense avec des tanins fins le gevrey-chambertin Les Cazetiers offre du fruit et de l’élégance, avec une persistance très fine. Le chambertin-clos-de-bèze a de la tenue, de la longueur et des tanins ultra-fins. C’est un des plus grands jamais produits au domaine. Quant au corton, il est dense, compact avec une matière élégantissime le plus fin depuis des lustres. Félicitations ! Source : La Revue du Vin de France Depuis 1825, la famille Faiveley a toujours travaillé la vigne avec le plus grand respect de ses terroirs de Côte de Nuits, de Côte de Beaune, de Côte Chalonnaise. Sa volonté est d’offrir le meilleur des vins, nourris par la terre de Bourgogne. Ils sont l’expression de cette haute qualité et de cette diversité unique. Chaque bouteille de Grands Crus, de Premiers Crus en est le reflet fidèle. Historiquement basée dans la capitale de la Côte de Nuits, la famille Faiveley a progressivement étendu son domaine et possède aujourd’hui des parcelles dans les plus beaux climats de Bourgogne : Gevrey-Chambertin, Pommard, Volnay, Puligny-Montrachet, Mercurey et d’autres. Le vignoble est très morcelé, la superficie moyenne par appellation est d’environ 1 hectare seulement, les productions de chaque vin sont donc très limitées. Faiveley exploite plus de 10 hectares de Grands Crus et près de 25 hectares de Premiers Crus. Parmi ceux-ci, plusieurs climats appartiennent exclusivement à la famille, ce sont des Monopoles : Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos des Issarts, Beaune 1er Cru Clos de l’Ecu,… et le Corton Clos des Cortons Faiveley Grand Cru. En Bourgogne plus qu’ailleurs, les terroirs ont une importance capitale. Une réalité que la famille Faiveley a toujours eue à l’esprit. Patiemment, les générations successives ont pu acquérir les meilleures parcelles, idéalement situées dans chaque appellation. Nos deux cépages uniques, le chardonnay et le pinot noir, trouvent ainsi une nouvelle expression dans chaque terroir. La plus grande attention est portée au travail de la vigne. Tout au long de l’année, elle est cultivée avec application et rigueur. Chaque saison, chaque tâche est importante : la taille d’hiver, l’ébourgeonnage de printemps et la vendange en vert l’été sont par exemple des étapes clés pour l’obtention de raisins parfaitement mûrs et sains. L’expérience et le savoir-faire Faiveley sont mis au service de toutes les parcelles du domaine, le souci du détail est permanent. Les choix techniques sont toujours faits dans un grand respect de l’environnement, et guidés par l’objectif de qualité que nous nous fixons millésime après millésime. Dégustés dans leur jeunesse ou après des années en cave, les vins Faiveley vous réservent de formidables instants de dégustation Pour créer de grands bourgognes, Erwan Faiveley associe les principes de l’œnologie moderne à un élevage des plus classiques, en fûts de chêne français, dans les caves voûtées du XIXe siècle. Dès la réception de la vendange jusqu’à la mise en bouteilles, rien n’est laissé au hasard. Chaque terroir, chaque millésime, bénéficie d’une attention particulière qui rend les cuvées uniques. Chaque bouteille devient ainsi le reflet de son terroir d’origine. Source : Faiveley