MONTLOUIS MOELLEUX LE ROCHER DES VIOLETTES PASSERILLAGE - 2010

  • Description
  • En savoir plus

Les vignes sont âgées d’une cinquantaine d’années, le sol est argilo-siliceux. Les rendements sont de 20 hectolitres par hectare. La superficie de la vigne est de 0.80 hectare. La densité de plantation est de 6500 pieds par hectare.

VAL DE LOIRE - TOURAINE - MONTLOUIS - LIQUOREUX - Note Parker : ND WS=ND
Cépages : Chenin Vignes : Les vignes sont âgées d’une cinquantaine d’années, le sol est argilo-siliceux. Les rendements sont de 20 hectolitres par hectare. La superficie de la vigne est de 0.80 hectare. La densité de plantation est de 6500 pieds par hectare. Vinification : Il reste 120 grammes de sucres résiduels naturels. Il s’agit d’un élevage de 6 mois en fûts. Vinification et élevage en fûts de 3-4 vins en chêne. Un élevage de 6 mois permet, comme pour le demi sec, d’obtenir le même résultat : préserver la fraicheur. Accords mets et vin : dessert chocolaté, tarte tatin, il accompagnera parfaitement vos desserts. Commentaire de dégustation réalisé par le vigneron : Un nez marqué par des arômes de poire et de coing, une belle expression aromatique. Commentaire de dégustation réalisé par Mr David ODET : Robe jaune or clair. Expression olfactive attractive et explosive, d’un naturel confondant, tout en pureté, d’une insigne fraîcheur qui distribue des arômes de pomme acidulée (granny smith) et de poire. La bouche se compose d’une très belle liqueur, riche, vive, persistante, à la gourmandise diabolique, mais aussi d’une cohérence parfaite (acidité souveraine qui contrebalance cette grande richesse), tout en longueur stylée. Très grande buvabilité. Ensorcelant ! La cave datant du XV ème siècle est située dans des anciennes carrières d’extractions de tuffeau, creusée à même le rocher, au cœur de la ville d’Amboise. Le domaine est en conversion à l’agriculture biologique depuis le printemps 2009. Le vin bio n’existe pas réellement en effet il faut parler d’un vin issu de viticulture biologique. Comme l’indique la définition dans Wikipédia : "un vin issu de viticulture biologique est un vin produit à partir de raisins issus de l’agriculture biologique. Ces vins sont garantis par une certification délivré par des organismes habilités par l’État. Pour obtenir ce label, les vignes doivent être conduite selon un cahier des charges précis : interdiction du désherbage chimique et de l’utilisation de produits de traitement de synthèse. La protection du vignoble se fait uniquement avec des produits chimiques d’origine naturelle tels le soufre (contre l’oïdium) et le sulfate de cuivre (contre le mildiou). La certification se limite au raisin et n’entre pas en compte dans le processus de vinification. Un vin bio garantit la méthode de viticulture, mais pas le talent du vigneron ou la qualité de la vinification." Vous pourrez y découvrir un ancien pressoir datant du XVIIème siècle. La température constante est comprise entre 12° et 13° ce qui est propice à l’élevage des vins et permet l’auto régulation thermique des fûts pendant la fermentation alcoolique. Les raisins de chacune des parcelles sont pressurés et vinifiés séparément. Les vins sont élevés en fûts de chêne de l’Allier ou en cuve inox durant 6 à 24 mois selon les cuvées. Ils sont ensuite mis en bouteilles et étiquetés à la cave. Le vignoble s’étend sur 13 hectares dont 9ha en AOC Montlouis et 4ha en AOC Touraine, sur la commune de Saint-Martin le Beau, sur le versant nord de la vallée du cher, un petit village proche de Montlouis sur Loire. Mon parcellaire est très éclaté et hétérogène, tant au niveau de l’âge des vignes que des terroirs et cépages. Les Montlouis sur Loire AOC sont issus d’un seul cépage : le chenin. Mes Touraines rouges AOC et le rosé AOC sont élaborés à partir des cépages côt, grolleau et cabernet franc. Le Touraine blanc AOC à partir du cépage sauvignon. La plupart des parcelles ont été plantées avant 1940 et certaines fêtes cette année leurs 117 ans ! L’avantage des vieilles vignes est qu’elles s’autorégulent : elles donnent aux vins une grande régularité qualitative et quantitative, y compris dans les "petits millésimes". La culture de la vigne est conduite de façon très raisonnée sans apports d’engrais ni de produits chimiques de synthèses. Une taille en cordon permet de maintenir les rendements à environ 30 hectolitres par hectares. Les vendanges sont manuelles, le raisin est transporté dans de petites caisses afin de préserver l’intégrité des baies et de limiter l’oxydation. En 2009, la certification d’Agriculture Biologique (AB) est demandée. Les premiers millésimes : 2005 : Millésime d’anthologie. Septembre et octobre ont été des mois secs. Les vendanges se sont effectuées sous le soleil. Les vins sont très concentrés et de grande garde. 2006 : Malgré des difficultés les vins sont de grande qualité sur notre domaine. 2007 : Année médiocre car pluvieuse. Vins moyennement concentrés que l’on pourra garder 6 à 8 ans selon les cuvées. 2008 : Vendanges effectuées sous le soleil avec un automne sec et frais ; les vins sont très concentrés, bien équilibrés par une bonne acidité (vin de garde : 10 à 15 ans). 2009 : Année qui à bénéficié d’un bel ensoleillement. Les vins sont riches et charpentés des blancs bien équilibrés et des vins rouges de belle structure, avec une bonne aptitude au vieillissement (10 ans et plus). Source : Le Rocher des Violettes