BIENVENUES BATARD MONTRACHET GRAND CRU OLIVIER LEFLAIVE - 2007

  • Description
  • En savoir plus

Sur le coteau bourguignon, la vigne s’enfonce à trente ou quarante mètres sous terre. Les racines traversent des sous-sols différents où elles se chargent de tout ce qui fera la particularité de chaque vin. Le manganèse n’est pas pour rien dans le goût unique du Montrachet ; le cuivre dans celui du Meursault. Les grands crus de Bourgogne sont des assemblages minéraux d’une finesse extrème.

BOURGOGNE - COTE DE BEAUNE - BLANC - GRAND CRU - Note Parker : ND WS=93
Note Wine Spectator : 93/100 Note RVF : 19/20 La première rencontre qui fait les grands vins de Bourgogne, c’est celle à trente mètre sous terre de la vigne et de la terre Sur le coteau bourguignon, la vigne s’enfonce à trente ou quarante mètres sous terre. Les racines traversent des sous-sols différents où elles se chargent de tout ce qui fera la particularité de chaque vin. Le manganèse n’est pas pour rien dans le goût unique du Montrachet ; le cuivre dans celui du Meursault. Les grands crus de Bourgogne sont des assemblages minéraux d’une finesse extrème. La deuxième rencontre, c’est celle d’un viticulteur sourcilleux et d’un éleveur de talent. Il n’y a pas de bon vin sans bon raisin. L’agriculture raisonnée qui limite au maximum les traitements, la taille impitoyable qui diminue les rendements, la sélection des grappes à la vendange sont presque la garantie d’un bon vin. C’est le travail de Franck Grux, le maître de chais et d’Olivier Leflaive. La troisième rencontre, c’est celle du soleil avec la lune. Ces écarts quotidiens de température et d’humidité où le vin se forge. L’année sera t-elle simplement bonne ou exceptionnelle ? C’est le soleil qui décide et la lune qui arbitre. Appellation : A.O.C. Grand Cru Cépage : Chardonnay Couleur : Blanc La parcelle se trouve entièrement sur la commune de Puligny-Montrachet (Côte d’Or), entre le Bâtard-Montrachet et le Puligny 1er Cru « Les Pucelles ». Le vignoble couvre une superficie d’un peu moins de quatre hectares. Les Bienvenues-Bâtard-Montrachet sont généreux, amples et d’une grande finesse. Ils peuvent se garder plus de dix ans. Aire de Production : 3,7 ha source Olivier Leflaive Le plus aimable des trois grands crus du domaine Leflaive, le bienvenues-bâtard est emporté par cette énergie et cette tension qui peuvent donner un côté austère au vin dans sa jeunesse. Timide à l’ouverture, le 2007 se montre très réservé. Il livre une matière cristalline d’une grande pureté. La délicatesse de ce magnifique terroir s’exprime à merveille sur le 2001 qui offre déjà de belles notes de miel et de fleurs, avec une minéralité qui se profile en fin de bouche. Nous aimons son volume presque doux, son énergie et sa délicate note épicée. source Revue du vin de France.