MARSANNAY DOMAINE DENIS MORTET LONGEROIES - 2011

  • Description
  • En savoir plus

Les Longeroies vient vraisemblablement de l’ancien français roie qui veut dire sillon. La parcelle orientée sud et située à mi-coteau est composée de nombreux éboulis calcaires reposant sur des sols profonds. Ce climat phare de l’AOC est susceptible de devenir bientôt Premier Cru.

BOURGOGNE - COTE DE NUITS - ROUGE
Marsannay Les Longeroies CLIMATS Les Longeroies vient vraisemblablement de l’ancien français roie qui veut dire sillon. La parcelle orientée sud et située à mi-coteau est composée de nombreux éboulis calcaires reposant sur des sols profonds. Ce climat phare de l’AOC est susceptible de devenir bientôt Premier Cru. STYLE Le fruit brut explose en bouche avec une impression tactile d’onctuosité laissée par des tanins déjà très fondus. C’est un vin friand qui se livre rapidement. 2011 : précoce et prometteuse ! La vigne a débourré très tôt et l’évasivage a débuté le 26 avril. La chaleur et la sécheresse des mois d’avril, mai et juin ont provoqué un phénomène de filure du raisin. La pousse de la vigne s’est donc mise au ralenti ce qui pouvait laisser craindre des petites grappes et une petite récolte. Heureusement, à ce stade du développement de la vigne, aucune maladie ne s’est installée et l’état du feuillage est resté vraiment correct. Puis à partir du 20 juillet, la pluie est tombée pendant un mois et l’eau s’est accumulée dans les vignes. Il devenait alors urgent d’intervenir au vu de l’état sanitaire dégradé de quelques parcelles. Afin de préserver la récolte, une équipe s’est activée pour couper le raisin abîmé ; un effeuillage a permis aussi aux raisins de respirer. Tout était sous contrôle en moins de 3 semaines. Le temps s’est remis au beau, la chaleur et le soleil ont favorisé la maturité. Le 1° septembre, la récolte pouvait commencer. Une première équipe de vendangeurs a trié soigneusement les raisins sur place. Une deuxième équipe a contrôlé à nouveau les raisins qui arrivaient en cuverie sur la table de tri. Au final, les vins présentaient une très bonne maturié phénolique et un excellent équilibre acidité/alcool. Ils étaient colorés, fruités, avec des tanins soyeux et bouche longue et croquante. En janvier 2012, à ce stade de vinification, les fermentations malolactiques n’ont toujours pas démarré, ce qui est un très bon signe pour l’ampleur des vins. En conclusion, et au regard de cette météo complexe de l’été 2011, force est de reconnaître que nous sommes agréablement surpris par la qualité de ce millésime. Celui-ci s’annonce très prometteur. On ne le répètera jamais assez, notre vigilance et la rigueur de notre travail apportée toute l’année à la vigne nous permettent aujourd’hui d’espérer signer vins tout-à-fait remarquables. Source : Domaine Denis Mortet