!
!
caillou

NE PAS MANQUER - CHAMPAGNE !

Voici les notes de la RVF de décembre sur les vins de Champagne, nous vous regroupons toutes les cuvées disponibles dans une page spéciale.

Classicisme des bruts sans année, originalité des cuvées spéciales et éclat particulier des plus grands 2008... La Champagne révèle son génie au travers de la diversité de ses bulles que nous décryptons ici.

Si les grands noms de Champagne font rêver les amateurs, c’est grâce à ses terroirs uniques de coteaux de craie et à son climat aux influences continentales et océaniques, mais aussi et surtout au savoir-faire hors pair des chefs de cave des maisons et des vignerons.

Deux typologies de vin font rayonner le champagne à travers le monde : les bruts sans année et les champagnes millésimés. Nous avons donc décidé d’articuler ce dossier autour de ces deux axes principaux afin de vous aider à choisir vos champagnes à boire pour les fêtes ou à conserver en cave, en explorant cette année une tendance qui s’amplifie, les cuvées dites spéciales.

Les bruts sans année ou non vintage, tels qu’on les nomme à l’étranger, sont les ambassadeurs de la Champagne. À eux seuls, ils représentent 90 % de la production champenoise. Ils sont le fruit d’une alchimie subtile née de l’assemblage de millésimes, de raisins de différents terroirs, de vinifications (en cuves, sous bois, fermentation malolactique réalisée ou bloquée...), d’une maîtrise de la prise de mousse (seconde fermentation en bouteilles), d’un temps de vieillissement sur lattes ou encore du choix et du dosage de la liqueur d’expédition. Autant d’éléments qui permettent aux vinificateurs de ciseler le fameux “goût maison” et de le perpétuer au fil des années.

2008, dix ans après

Vient enfin la dernière famille, celle des champagnes millésimés. Élaborés pour refléter le profil particulier d’une année, ils sont destinés à vieillir quelques années en cave. Depuis 1998, le principe de ne millésimer que les grandes années a connu un certain relâchement en Champagne. Hormis, les exécrables millésimes 2001 et 2011, toutes les années ont en effet été millésimées.Cette année, nous nous penchons sur le millésime 2008 qualifié à sa naissance comme l’un des plus grands millésimes champenois.

Dix ans après,qu’en est- il ? À vrai dire, nous ne sommes pas convaincus que cet enfant bien né tiendra toutes ses promesses. Dégustés il y a quelques années, beaucoup de 2008 affichaient déjà, c’est vrai, une crispation nerveuse que nous espérions voir se détendre avec le temps. Hélas, elle est toujours là, comme figée. Cette sensation rappelle certains 1996 qui se décharnent et dont l’ossature acide subsiste. Ceux-là ne bougeront plus. « En 2008, il fallait éviter les mêmes erreurs dans les dates de récolte qu’en 1996, année où des raisins, malgré de bonnes analyses, ne sont pas entrés en cave parfaitement mûrs », témoigne le chef de cave de Louis Roederer, Jean-Baptiste Lécaillon. À l’arrivée, les 2008 sont donc plus dans la lignée des 1996 que des monumentaux 2002.

Des cuvées époustouflantes

Le millésime 2008 a cependant engendré de grands champagnes à l’équilibre rare. Les plus belles cuvées expriment une concentration de chair impressionnante portée par un muscle fougueux, une austérité revigorante, une fraîcheur septentrionale et une immense trame saline puisée dans la craie. Les blancs de blancs de la Côte des Blancs abandonnent peu à peu leurs notes juvéniles d’agrumes pour développer des arômes de noisette, d’amande douce et une patine saline complexe. Les cuvées à dominante de pinot noir, elles, exhalent des parfums affirmés d’épices douces et de fruits rouges délicats qui animent des matières droites et vigoureuses. Tous ces vins traverseront sereinement les prochaines décennies.

1/ LES BRUTS SANS ANNÉE : DU PLAISIR ACCESSIBLE TOUT AU LONG DE L'ANNÉE

Cuvées d’assemblage, blancs de blancs, blancs de noirs… ces champagnes incarnent un savoir-faire, un style, un goût. D’une diversité réjouissante, ces bulles s’invitent sans complexe à l’apéritif ou à table.

LA DIVERSITÉ DES CUVÉES D'ASSEMBLAGE

Cette famille représente la majorité de la production champenoise. Assemblage des trois cépages champenois (pinot noir, chardonnay et meunier), de terroirs et de millésimes, mais aussi vinifications, en cuves ou sous bois, temps de vieillissement, choix de la liqueur de dosage… Ces champagnes incarnent le goût d’une maison ou d’un domaine.

***********************************************************************************************************************************************************************

17,5/20

Jacquesson

Extra-brut Cuvée n° 741

Cette cuvée fondée sur une dominante de 2013 livre un nez à la complexité fumée et une bouche dessinée par un relief crayeux très salivant. Belle définition de la froideur champenoise.

Ce vin révélera de jolies surprises au vieillissement. 45 € // Bouteilles/an : 212 788

***********************************************************************************************************************************************************************

16,5/20

Égly-Ouriet

Brut Grand cru Tradition

La puissance racée des Grands crus de la Montagne de Reims se dégage de ce champagne, assemblage de 2013 à 2010. Après un vieillissement de 57 mois, ce brut profond est porté par une force ciselée. Une référence. 45 € // Bouteilles/an : 50 000

************************************************************************************************************************************************************************

16/20

Philipponnat

Royale Réserve Brut

Une percussion de saveurs de fruits rouges anime ce champagne sur le fil, entre réduction et oxydation ménagée.

Équilibre subtil entre une bonne chair et une fraîcheur appétante. 36 € // Bouteilles/an : 407 637

*************************************************************************************************************************************************************************

16/20

Louis Roederer

Brut Premier

Une tonalité de fruits frais impeccable met en lumière une bouche hyper dynamique, aux saveurs fraîches crépitantes sous un corps svelte et une allonge ciselée. Plus qu’un brut, une référence stimulante. 41 € // Bouteilles/an : env. 2 000 000

**********************************************************************************************************************************************

15,5/20

Billecart-Salmon

Brut Réserve

Son nez d’agrumes est craquant. Sa bouche tonique est sertie d’une bulle millimétrée. Un brut

rafraîchissant et aérien à déguster à l’apéritif. 43 € // Bouteilles/an : env. 800 000

***********************************************************************************************************************************************

15,5/20

Deutz

Brut Classic

Délicatement fumé, ce brut (1/3 de chaque cépage) est pris entre une bulle délicate et une texture tendre. Un équilibre élégant pour ce champagne d’une régularité sans faille.

39 € // Bouteilles/an : env. 2 000 000

************************************************************************************************************************************************

15/20

Bollinger

Brut Special Cuvée

Le goût vineux et doucement toasté de Bollinger se livre dans une bouche ample et savoureuse. Sa bulle est bien calibrée. Plus automnal qu’estival. 47 € // Bouteilles/an : env. 2 000 000

*************************************************************************************************************************************************

14,5/20

Ayala

Brut Majeur

Joli travail de réduction pour éviter toute exubérance dans ce champagne tonique, agréable et rafraîchissant

30 € // Bouteilles/an : env. 500 000

**************************************************************************************************************************************************

14,5/20

Taittinger

Brut Réserve

Un brut fidèle à son registre pâtissier, à sa rondeur et à un polissage de la bulle qui le rendra accessible à

tous. 33,50 € // Bouteilles/an : env. 4 000 000

***************************************************************************************************************************************************

16/20

Fleury

Brut

Ici, le pinot noir s’exprime avec droiture, sans aucun artifice. Un brut très proche du raisin et des calcaires

sur lesquels il est né. 28,50 € // Bouteilles/an : 100 000

 

***************************************************************************************************************************************************

16/20 - A ne pas manquer-A ne pas manquer-A ne pas manquer

Nathalie Falmet

Brut Le Val Cornet Blanc de Noirs

Un étonnant assemblage aubois de pinot noir et de meunier riche en saveurs de fruits rouges et d’épices.

50 € // Bouteilles/an : 5 000

 

****************************************************************************************************************************************************

16/20

Billecart-Salmon

Brut Grand cru Blanc de Blancs

Assemblage de quatre Grands crus de la Côte des Blancs (Avize, Mesnil-sur-Oger, Cramant et Chouilly),

ce champagne est vinifié de manière à livrer une expression très épurée, hyper rafraîchissante du chardonnay sans toutefois manquer d’envergure ou de profondeur. 63 €

****************************************************************************************************************************************************

16,5/20

Ayala

Brut Blanc de Blancs 2008

La forte réduction du nez évoque le style crémeux de Dom Pérignon. Sa tendresse et sa suavité de texture sont très agréables. Parfait aujourd’hui. 50 €

 

******************************************************************************************************************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

!

Remise de Noël

Remise de 7 % à partir de 500 € ! Bon Noël !