COTES DU RHONE DOMAINE DE LA BISCARELLE "LE GRAND SAINT PAUL" - 2011

  • Description
  • En savoir plus
RHONE SUD - COTES DU RHONE - ROUGE - Note Parker : ND WS=ND
LA REVUE DU VIN DE FRANCE - La découverte de l année : Domaine de La Biscarelle TROPHÉES DU VIN 2013. Au domaine de La Biscarelle, Christelle et Jérôme Grieco produisent des vins rouges de caractère, dont une perle, Les Anglaises, qui n est pas sans rappeler la dentelle de Château Rayas. publié le 08 janvier 2013 Christelle et Jérôme Grieco. En cinq millésimes, leur châteauneuf-du-pape s est déjà illustré avec brio. À 38 ans, Jérôme Grieco compte plus d’années de licence de footballeur amateur que de millésimes vinifiés. Avec la réputation d’être un “vaillant” : « Plus on me sifflait des tribunes, plus j’y mettais du coeur ». Pompier volontaire et élève hésitant, il trouve sa voie dans les autoroutes, chez Vinci, service entretien, où il gravit les échelons avant de reprendre, en 2009, le domaine de son beau-père, Gérard Bouyer, en Côtes du Rhône et Châteauneuf-du-Pape, dont les raisins étaient destinés au négoce. Pour Jérôme, fils de maraîcher, mettre en bouteilles est une évidence. Il n’imaginait pas qu’à Châteauneuf autant de domaines égrappaient leurs vendanges et utilisaient des fûts neufs. Lui travaille en vendange entière et en cuves, comme Laurent Charvin (Domaine Charvin), dont il admire la vision classique du vin. Jérôme produit des rouges de caractère, dont une perle, Les Anglaises, issue de très vieux grenaches noirs, qui n’est pas sans rappeler la dentelle de Château Rayas, à moins de 20 € ! Son épouse Christelle rejoint avec son expertise comptable la propriété pour leur cinquième vendange. Leur Biscarelle ravira les amateurs d’authenticité. Source : La Revue du Vin de France Sol, environnement: Terres graveleuses situés dans le quartier du grès à ORANGE, parcelles de 3HA d’un seul tenant irrigué par des veines souterraines de l’Aygues. Cette parcelle a été récupérée en janvier 2009, elle appartenait au grand père d’un ami qui avait toujours mené son raisin à une coopérative, et il m’a demandé de la vinifier car c’est un très joli terroir, et cela a donné le « grand saint Paul » nom de ce lieu dit Cépages : 40% grenache ; 40% mourvèdre ; 20% syrah. Vignes âgés de 50 ans. Vendange : Raisins ramassés en caisse et triés manuellement à maturité optimale. NON EGRAPPES ET NON FOULES Avec remontages et délestages réguliers et surtout maintient des températures Vinification : Traditionnelle en cuve béton de 3 à 5 semaines en moyenne mais le décuvage se décide à la dégustation et en accord avec l’œnologue. Elevage : En cuve béton . Le but étant de retranscrire au maximum l’expression du terroir sans lui imposer un quelconque artifice. Dégustation (effectuées par Gérald Lafont œnologue conseil ICV) : Robe sombre aux reflets violets. Le nez est minéral avec des arômes de réglisse, de fruits noirs confiturés (cassis) et de poivre noir. L’attaque en bouche est ronde et puissante, c’est un vin riche et profond avec une très belle persistance d’arômes de cassis et de réglisse.