CHAMPAGNE BRUT JACQUESSON CUVEE 741 (MAGNUM)

  • Description
  • En savoir plus
CHAMPAGNE - JACQUESSON
Cuvée n° 738 2010, une année plutôt difficile, l’hiver et le printemps sont froids et secs, le début d’été assez beau, la fin de saison plus fraîche et arrosée. Après tri, la récolte est tout-à-fait correcte et produits des vins élégants fins et frais, avec un avantage pour les chardonnays. L’assemblage comprend 61% de chardonnay, 18% de pinot noir et 21% de pinot meunier. Les vins de réserve comptent pour 33%. La Cuvée 700 est un assemblage de plusieurs années et ne peut donc être identifiée par la mention de l’une d’entre elle : le choix d’un numéro s’imposait et plutôt que de l’inventer de toute pièce, nous avons préféré mettre en avant le numéro de production que la Cuvée porte dans nos livres de mise en bouteilles. La Cuvée n° 1 a été créée par la Maison en 1898 pour célébrer son premier centenaire. Et c’est à partir de la Cuvée n° 728, élaborée à partir de la récolte 2000 que l’aventure a commencé pour nous. CARACTÉRISTIQUES DE CETTE CUVÉE 700 ? Elle provient de nos trois Grands Crus et de nos deux Premiers Crus, elle est élaborée uniquement à partir des premiers jus de presse, elle est vinifiée en foudres, presque toujours sans filtration, c’est donc avant tout un Grand Vin de Champagne. Elle dispose bien sûr d’un remarquable potentiel de vieillissement et c’est pourquoi nous la proposons avec deux maturations différentes.... Cuvée n°737 Grand Vin de Champagne L’union de vins d’une même vendange issus de plusieurs dizaines de parcelles se complète de certains de leurs prédécesseurs, les vins de réserve, conservés en cuves plusieurs années. Il importe ici de retenir le meilleur de chaque récolte, pas de nier les variations propres à chaque année. Nous numérotons nos Cuvées pour les dater et mettre en avant la personnalité propre à chacune. L’année 2009 débute par un hiver sec et très froid. Le printemps est doux, sans aucune gelée mais très pluvieux, générant une forte pression du mildiou. Heureusement, l’été est chaud et sec, voire très chaud et l’arrière saison bénéficie d’un temps magnifique, laissant espérer une grande année. L’état sanitaire des raisins est parfait, avec une maturité comparable à celle de l’année 2002, l’acidité étant nettement plus faible qu’en 2008, mais largement suffisante pour garantir un excellent potentiel de vieillissement. Les dégustations de vins clairs du printemps confirment la qualité des moûts. Les chardonnays sont riches et structurés, les pinots noirs amples et longs tandis que les pinots meuniers sont réellement exceptionnels avec beaucoup de droiture et de fruit. 2009 est bien le grand millésime espéré et associe maturité et précision. Les vins sont vinifiés en foudre, sur lies, avec bâtonnage et sont assemblés pour produire la Cuvée n° 737. Si la récolte 2009 constitue l’ossature de la Cuvée, les vins de réserve, issus principalement de la récolte 2008 auxquels s’ajoute une partie de l’assemblage des Cuvées n° 735 et 736 conservés à cet effet, entrent pour 30% dans l’assemblage. Avize et Oiry dans la Côte des Blancs, Ay, Dizy et Hautvillers dans la Grande Vallée de la Marne, la Cuvée s’appuie sur les Grands et Premiers Crus du Domaine et associe 43% de chardonnay, 27% de pinot noir et 30% de pinot meunier. Source : Champagne Jacquesson