CHAMPAGNE BRUT MILLESIME RUINART DOM RUINART - 2002

  • Description
  • En savoir plus

Assemblage : 100% Chardonnay issu uniquement de Grands Crus
72% de la Côte des Blancs (dominante Chouilly et Avize)
28% du versant nord de la Montagne de Reims (dominante Sillery et Puisieulx).

CHAMPAGNE - RUINART - Note Parker : 97 WS=93
dom ruinart 2002 Un hommage au goût Ruinart MILLÉSIME - COMPOSITION - VINIFICATION Douceur et sécheresse caractérisent l’année viticole 2002. Le printemps et l’été sont marqués par de belles périodes chaudes et ensoleillées. Et même si quelques pluies viennent troubler la fin août, le vent sec et le beau temps de septembre permettent à la vendange de mûrir dans d’excellentes conditions. Un mois de septembre idéalement ensoleillé est à l’origine d’une vendange parfaitement mûre ayant gardé un très bon niveau d’acidité. Les raisins, récoltés au cours de la deuxième quinzaine de septembre, présentent sans conteste le meilleur équilibre depuis le très grand millésime 1996. Assemblage : 100% Chardonnay issu uniquement de Grands Crus 72% de la Côte des Blancs (dominante Chouilly et Avize) 28% du versant nord de la Montagne de Reims (dominante Sillery et Puisieulx). Vinification : • Caractéristiques de l’année en Champagne : - Degré potentiel: 10,5° (10,7° pour les chardonnays) - Acidité totale : 7,2 gH2SO4/l • Vendanges manuelles • Fermentation alcoolique en cuves inox thermorégulées (18 - 20°C) • Fermentation malo-lactique • Dosage : 6,5 g/l NOTES DE DEGUSTATION Le Dom Ruinart 2002 dévoile une couleur jeune et étincelante, d’un jaune clair rehaussé de reflets vert-amande. La bulle est fine et dynamique. Le nez témoigne de la jeunesse du vin : notes de fleurs blanches (tilleul), de fruits frais et d’agrumes (prune jaune, poire nashi, bergamote). L’aération révèle un fond plus doux, avec des notes de viennoiserie (biscuit, noix de coco, puis noisette) soulignées par une fraîcheur minérale et mentholée. Race et longueur signent le palais, où se retrouvent la fraîcheur des agrumes, de fruits exotiques frais et une splendide minéralité sur des arômes de pierre à fusil. L’ensemble présente une grande pureté et une superbe longueur, où la subtile effervescence confère une texture raffinée et une acidité à la fois vibrante et soyeuse. DE LA FLÛTE À L’ASSIETTE La belle fraîcheur du Dom Ruinart 2002 en fait un magnifique champagne d’apéritif. Assagi par quelques mois de vieillissement, il saura se marier à des plats où les notes marines et iodées joueront avec sa minéralité : noix de Saint-Jacques en fines tranches marinées aux algues, gelée d’eau de tomate ou une marinade de langoustines et sa crème légère à l’écorce de kombawa. Né d’un très grand millésime, le Dom Ruinart 2002 se conservera avantageusement en cave pour être apprécié après plusieurs années de maturation supplémentaire de nombreuses années, et dégusté à table avec des mets aux saveurs plus intenses. C’est le 1er septembre 1729, sous la plume de Nicolas Ruinart, que la Maison Ruinart est officiellement fondée. Entrepreneur conquérant, Nicolas Ruinart réalise alors l’ambition de son oncle, le moine bénédictin Dom Thierry Ruinart : faire de la Maison Ruinart la première Maison de Champagne. Une Maison qui à travers les siècles et ses successeurs aura toujours comme priorité la culture de l’excellence, véhiculée par les valeurs fondamentales d’authenticité, d’ouverture, de raffinement et de qualité… Cette recherche de perfection s’illustre notamment à travers la dominante en Chardonnay, qui entre dans la composition de toute la gamme Ruinart et des cuvées de prestige Dom Ruinart, tel un fil d’or qui magnifie les champagnes. Le Chardonnay illumine toutes ces cuvées, il en exalte l’éclat, leur donne cette fluidité si particulière qui permet d’être reconnaissables entre tous. Autant de caractéristiques perpétuant au fil du temps la culture et l’art de vivre de Ruinart, qui se pose aujourd’hui en esthète du champagne à travers le monde entier. Source : LVMH